Les sœurs de Saint Joseph de Cluny

En 2012, les fondations scolaires des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny restent un souvenir des plus marquants de l’enseignement des filles en Nouvelle-Calédonie. Si des témoignages évoquent une vie stricte et réglée des élèves aussi bien que des maîtresses parfois sévères, bien d’autres sont en faveur de religieuses qui les ont marquées profondément par leur bonté et leur foi.
lire la suite

Les petites filles de Marie

La congrégation « Les Petites Filles de Marie » (PFM) est fondée le 12 septembre 1875 à Saint-Louis, lors de la consécration dans l’église de la Mission des trois premières novices par Monseigneur Vitte, second vicaire apostolique de la Nouvelle-Calédonie et des Nouvelles-Hébrides, et Sœur Marie de la Croix.
lire la suite

Les sœurs missionnaires de la société de Marie

Les Sœurs Missionnaires de la Société de Marie, appelées jusqu’en 1931 le Tiers Ordre de Marie, sont présentes en Nouvelle-Calédonie depuis 1858. Cent cinquante années pendant lesquelles ces pionnières se sont consacrées au service de la mission et de l’enseignement.
lire la suite

Les frères du Sacré-Cœur

Les Frères du Sacré-Cœur, d’origine canadienne, sont présents en Nouvelle-Calédonie depuis 1954. Au fil des années, ils ont créé de nombreux établissements scolaires et foyers. Ils font partie des congrégations religieuses qui ont construit l’Enseignement catholique en Nouvelle-Calédonie.
lire la suite

Les Frères des Écoles Chrétiennes

À la fin des années 1970, avec la multiplication des collèges catholiques, l’Enseignement catholique en Nouvelle-Calédonie manque singulièrement de professeurs diplômés, compétents et surtout provenant de congrégations religieuses.
lire la suite

Les Frères Maristes

La Nouvelle-Calédonie a accueilli les Frères Maristes il y a plus de cent quatre-vingt-cinq ans. Le pays leur doit beaucoup : enseignement, éducation de la jeunesse, construction d’écoles, foi en l’avenir du pays. Rappelons-nous leur œuvre, un instant.
lire la suite