Enseignement Catholique en Nouvelle-Calédonie

CJEC : un film pour récolter la parole des jeunes, en période de crise.

Catégories

Du 9 au 13 août dernier, la DDEC était heureuse de pouvoir proposer un nouveau stage vidéo pour les jeunes engagés dans le mouvement du CJEC (Conseil de la Jeunesse des Écoles Catholiques), au sein de leurs locaux.

Grâce aux interventions de professionnels de l’audiovisuel, comme Brigitte WHAAP de NC1ère et l’association POADANE, les jeunes du CJEC développent de nouvelles compétences et ont déjà pu réaliser 2 courts-métrages. « Avoir sur son CV, une formation complète en vidéo avec des professionnels de l’audiovisuel, mais aussi pouvoir concourir à un Festival international du cinéma (Ânûû-rû âboro), c’est une chance inespérée », souligne Germain (Aîné du CJEC). Certains songent désormais à travailler dans l’audiovisuel.

Depuis 2019, une équipe de dix jeunes travaillent sur un projet innovant « l’Observatoire documentaire de la jeunesse ». L’objectif est de permettre aux jeunes de participer aux débats qui les concernent, par le biais d’un outil communicationnel adapté : la vidéo.               

Plus que ravi du partenariat avec l’association POADANE et l’effet motivant sur les jeunes demandeurs d’emploi de l’équipe, combinés à des lycéens, le CJEC milite maintenant pour que de nouveaux financements permettent de poursuivre le projet.

« Voir des jeunes issus de tous les horizons, avec pour certains, un parcours atypique, se donner comme ça sur un projet ça fait vraiment plaisir, souligne Stevens GUILLEMAIN, coordinateur des actions jeunesse à la DDEC. Ils découvrent la face invisible de l’iceberg. Le gros du travail, il se trouve avant et après le tournage : les recherches, le programme, le montage, la post-production, les feedbacks… ce qui prend du temps, ce sont toutes ces choses que vous ne voyez jamais sur l’écran, mais qui sont absolument essentielles pour s’assurer de la qualité du film. Tout ça va les aider pour s’insérer dans la vie professionnelle. »

Aujourd’hui, masqués mais déterminés malgré les contraintes sanitaires, ces jeunes renforcent leur engagement en réalisant un court-métrage sur le thème du décrochage scolaire massif en NC, post-confinement. Plus précisément, l’idée consisterait à aller à la rencontre des jeunes n’ayant pas repris le chemin de l’école suite au confinement strict. Dans le but de récolter leurs témoignages, leurs visions, leurs points de vues… sur cette crise sanitaire inédite que traverse notre société.

« C’est une situation inédite que traverse le Pays, de plus à la veille du référendum, qu’il faut récolter et retranscrire au travers de la vidéo. Jamais on n’a connu ça et plus jamais on ne le revivra. C’est la définition même de l’instant T. Celui qu’on doit vivre, mais qu’on doit aussi partager, à ceux qui viendront après », souligne Sya (Aînée du CJEC).

Le prochain stage vidéo du CJEC se déroulera en janvier 2022 et aura pour thématique « le perfectionnement à la prise de vue et le montage ».

Pour contribuer à l’Observatoire documentaire de la jeunesse ou adhérer au CJEC, vous pouvez contacter Stevens : stevens.guillemain@ddec.nc

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Envoyer par email
Partager sur whatsapp
WhatsApp