Marcellin CHAMPAGNAT

Fondateur de la Congrégation des Frères Maristes

1789 – 20 mai: Naissance de Marcellin Joseph Benoît, 10ème enfant de la famille Champagnat au hameau de Rosey, commune de Marlhes (Loire)
1813 Marcellin Champagnat entre au Grand Séminaire de Lyon, avec Jean-Claude Colin, Jean-Claude Courveille et Jean-Marie Vianney (futur Curé d’Ars)
1816 – 22 juillet: Marcellin est ordonné prêtre avec 51 séminaristes, par Mgr Dubourg, évêque de la Nouvelle-Orléans. Le lendemain, douze jeunes prêtres dont les abbés Champagnat, Colin et Courveille, montent à Notre Dame de Fourvière : ils se consacrent à Marie et promettent de travailler de toutes leurs forces à l’établissement de la Société de Marie.
1817 – 2 janvier: La première communauté commence avec deux jeunes gens dans une petite maison louée par Marcellin Champagnat. D’autres viendront les rejoindre.
1836 – 24 septembre: Marcellin prononce sa consécration religieuse comme Père Mariste.
1836 24 décembre: Départ des premiers missionnaires pour l’Océanie : 5 Pères et 3 frères.
1818 – 6 mai: Gabriel Rivat, 10 ans, entre au noviciat. Devenu Frère François, il sera le premier successeur de Marcellin en 1839.
1825 – mai: La communauté de La Valla s’installe dans la maison de l’Hermitage. Elle comprend alors 20 frères et 10 postulants. A ce moment, 22 frères sont dans les écoles.
1840 – 6 juin: Décès de Marcellin Champagnat à Notre-Dame de l’Hermitage. Il y a alors 280 frères, 48 écoles et environ 7 000 élèves.
1955 – 29 mai: Jour de la Pentecôte : Marcellin Champagnat est proclamé Bienheureux par le Pape Pie XII.
1999 – 18 avril: le Pape Jean-Paul II canonise Saint Marcellin Champagnat
Plus de 125 ans au service de la Jeunesse de Nouvelle-Calédonie


        Le 21 décembre 1843 : les premiers maristes débarquent à Balade, Mgr Douarre, les Pères Rougeyron et Viard ;les Frères coadjuteurs Blaise Marmoiton et Jean Taragnat. Un peu plus tard, un Frère mariste, Frère Bertrand, les rejoint. Lors de l’attaque de la mission en juillet 1845 : Frère Blaise est tué, le Frère Bertrand est blessé.
        Frère Bertrand Besselles est ainsi le 1er Frère Mariste qui est arrivé en Nouvelle-Calédonie (à Balade-Pouébo), avec les Pères Maristes, en 1845. La 1ère communauté de quatre Frères Maristes s’est installée à Nouméa, le 27 septembre 1873.
       
        Les Frères commencèrent l’enseignement des enfants dans plusieurs locaux successifs (1873-77 : 1re école des Frères, près de la mer; 1877-82 : 2ème école, rue Surleau; 1883-89 : 3ème école, rue Sébastopol; 1889-1923 : 4ème école: l’École Saint-Joachim, au Centre ville; 1914… 5ème école: l’École du Sacré-Cœur, près de la Cathédrale…). Ainsi, il se fixèrent près de la cathédrale, dès 1877. A l’école s’ajoutèrent un pensionnat, un orphelinat et des cours d’adultes.
        En 1883, les Frères durent quitter ces locaux. Les externes trouvèrent asile rue de Sébastopol, les orphelins, à Yahoué, et les pensionnaires, à St Léon de Païta. Telle est l’origine du développement actuel de Païta, avec l’école Luc Amoura, le collège Ste Marie, le lycée professionnel Marcellin Champagnat, le lycée Anova.
L’emplacement actuel de l’école du Sacré-Coeur, à Nouméa, fut inauguré en 1914. A l’école s’ajouta le collège. En 1965, ce fut la construction du collège Champagnat, à la vallée des Colons.

        En dehors de Nouméa et de Païta, les Frères exercèrent leur mission à Canala, à Bourail et Néméara, à St.Louis, à Nathalo (Lifou), à Pouébo, à Vao ( Iles des Pins ) pendant plus d’un siècle, et jusqu’à Port-Vila, de 1905 à 1912. Les Frères sont retournés au Vanuatu en 1991.

JMJ Rio 2013

    Rio de Janeiro (Brésil) où auront lieu les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse (23-28 juillet 2013) a été présenté le logo officiel : un cœur qui contient le célèbre Christ Rédempteur. 

Réalisé par un jeune brésilien aux couleurs du drapeau national (vert, jaune, bleu), le logo des JMJ 2013 représente un cœur stylisé, symbole de la jeunesse, portant la silhouette de la statue géante du Christ Rédempteur devant le « Pan de Azúcar » (pain de sucre). La croix placée en haut rappelle que le Christ est au cœur des Journées Mondiales de la Jeunesse.

La rencontre internationale de 2013 aura pour thème : “Allez donc, enseignez toutes les nations” (Matthieu 28,19).

Prière officielle des Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio de Janeiro (Brésil), du 23 au 28 juillet 2013.

Père, tu as envoyé Ton Fils Eternel pour sauver le monde et tu as choisi des hommes et des femmes pour que, par Lui, avec Lui et en Lui, ils proclament la Bonne Nouvelle à toutes les nations. Accorde, par la puissance de ton Esprit Saint, les grâces nécessaires pour que brille sur le visage de tous les jeunes le bonheur d’être les évangélisateurs dont l’Église a besoin en ce Troisième Millénaire.

Christ, Rédempteur de l’humanité, c’est avec les bras grand ouverts que Tu accueilles, du haut du mont Corcovado, tous les peuples. Par ton Offrande pascale, Tu nous conduis, avec l’aide de l’Esprit Saint, à la rencontre filiale avec le Père. Les jeunes, qui s’alimentent de l’Eucharistie, T’écoutent à travers la Bible et Te rencontrent dans les autres. Ils ont besoin de ton infinie Miséricorde pour partir sur les chemins du monde comme disciples-missionnaires de la nouvelle évangélisation Saint Esprit, Amour du Père et du Fils, envoie sur tous les jeunes ta Lumière, splendeur de Vérité et feu de ton Amour. Qu’animés par les Journées Mondiales de la Jeunesse, ils puissent répandre aux quatre coins du monde la foi, l’espérance et la charité, en devenant promoteurs d’une culture de vie et de paix, ainsi que protagonistes d’un monde nouveau.

                                                                                                                                                                                                                    Amen!

 Dossier complet à consulter sur le site : http://www.eglise.catholique.fr/img/conferences-des-eveques.gif